18 Françoise David, Québec (1948-)

Catherine Nazair

Françoise David

Cumulant plus de 40 années d’engagement politique et social, Françoise David est un modèle d’engagement citoyen et de défense du bien commun au Québec. Militante féministe et citoyenne engagée, cette femme inspirante continue d’œuvrer à transformer la société de manière durable pour en faire un monde juste, égalitaire et solidaire.

Je continue de croire que le peuple québécois mérite mieux que des injustices perpétuées de génération en génération. Discours d’assermentation de Françoise David

Une famille aisée

Née le 13 janvier 1948 à Montréal, Françoise David est la deuxième de six enfants de la célèbre famille David. Son père, Paul David (1919-1999), était un cardiologue de réputation internationale, fondateur de l’Institut de cardiologie de Montréal. Descendant de ministres et de sénateurs, il a lui-même été sénateur du Parti progressiste conservateur de 1985 à 1994. Sa mère, Nellie Maillard (1917-1969), était la fille de Charles Maillard, ancien directeur de l’École des Beaux-Arts de Montréal.

Une mère inspirante

Femme de cœur et d’esprit, Françoise David a trouvé son inspiration auprès de sa mère. Depuis son enfance, cette dernière lui a transmis des valeurs d’entraide et de partage, notamment l’importance de redonner à ceux et celles qui n’avaient pas eu la chance de naître dans un milieu aisé, comme celui de la famille David. De plus, sa mère lui a appris que « quelque soit leur milieu social, [tous et toutes] ont droit à la même considération ». Tout au long de sa carrière et même aujourd’hui, l’héritage des enseignements de sa mère touche et motive Françoise David dans ses choix et ses engagements.

Un parcours engagé

Détenant un baccalauréat en service social de l’Université de Montréal, Françoise David a longtemps travaillé comme organisatrice communautaire, notamment à l’Agence de service social du quartier centre-sud de Montréal et au Centre de services sociaux du Montréal métropolitain (CSSMM) où elle occupait également la fonction de présidente de son syndicat. De 1987 à 1994, elle a occupé le poste de coordonnatrice du Regroupement des centres de femmes du Québec. Par la suite, de 1994 à 2001, Françoise David est devenue présidente de la Fédération des femmes du Québec, où elle a mis sur pied la Marche des femmes contre la pauvreté « Du pain et des roses » et la Marche mondiale des femmes contre la pauvreté et la violence.

Selon Françoise David, l’un des plus beaux cadeaux de cette lutte féministe au Québec dont elle a été une leader est de pouvoir permettre aux jeunes filles d’aujourd’hui de choisir leur champ d’études, leurs milieux de travail et avec qui elles voudront vivre. Cependant, elle soutient que les femmes doivent continuer la lutte pour faire respecter leurs droits, et ce, avec patience, ténacité et persévérance, notamment pour l’égalité au niveau économique et pour éliminer les formes de violence à l’égard des femmes.

Françoise David a écrit deux livres qui expriment ses convictions tout en soulevant plusieurs questions touchant notamment la société, la démocratie et les options alternatives envisageables. D’une part, son premier livre, intitulé Bien commun recherché (2004), explore des pistes de changement vers une société plus juste, plus égalitaire et plus écologique. D’autre part, le livre De colère et d’espoir (2011) relate le parcours, les rencontres et les luttes de Françoise David. Elle y parle de sa vision d’un Québec reflétant le bien commun et l’égalité entre tous et toutes, un Québec indépendant, vert, démocratique et où l’on vit en français. Dans sa réflexion, elle appelle à la lutte et au changement qui doit passer, selon elle, par la responsabilité de tous et toutes à s’occuper de la politique, la mobilisation citoyenne et la participation du public aux débats qui touchent la société.

À l’Assemblée nationale

Au fil de son expérience professionnelle et de ses différents engagements, Françoise David a développé sa compréhension des enjeux politiques québécois. Sa volonté de défendre ses idéaux l’a amenée à fonder en 2004 le mouvement politique Option citoyenne, un mouvement féministe et altermondialiste, qui a fusionné en 2006 avec l’Union des forces progressistes pour former Québec Solidaire. Co-porte-parole du parti avec Amir Khadir, député de Mercier, Françoise David a fait son entrée à l’Assemblée nationale en 2012, après avoir été élue dans la circonscription électorale de Gouin. Aux élections de 2014, elle a obtenu plus de 50 % des votes et a fait son entrée à l’Assemblée nationale pour un deuxième mandat, cette fois-ci en compagnie de sa sœur, Hélène David, députée libérale dans la circonscription électorale d’Outremont.

Prix et hommages

Pour souligner son implication et sa passion de faire avancer les choses, Françoise David a été nommée Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1999 et a reçu le prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne » en 2002. Ces distinctions témoignent de l’apport important de son engagement envers les femmes notamment sur les questions liées à la pauvreté et la violence qui fait de cette femme remarquable une chef de file et un modèle pour toutes les femmes au Québec comme à l’étranger.

Œuvres

Françoise David (2004), Bien commun recherché. Éditions Écosociété.

Françoise David (2011) De colère et d’espoir. Éditions Écosociété.

Références

Assemblée nationale du Québec (2014), « Biographie Françoise David ».
http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/david-francoise-12205/biographie.html.

Benoit, Monique, sans date, L’affaire « Personne », Bibliothèque et Archives Canada
http://www.collectionscanada.gc.ca/publications/002/015002-2100-f.html

Châtelaine (2013), « Femmes de parole ».
http://www.femmesdeparole.com/femmes/Francoise_David.

Châtelaine (2013), « Femmes de parole ». Capsule vidéo.
http://www.femmesdeparole.com/femmes/Francoise_David/videos/616413501001.

Gouvernement du Canada, Condition féminine Canada (2013), « Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne » ». http://www.swc-cfc.gc.ca/initiatives/gg/recip-laure/2002-fra.html.

Ordre national du Québec (2014), « Françoise David : Chevalière (1999) ».
http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/membre.asp?id=372.

Québec Solidaire (2014), « Françoise David ».
http://www.quebecsolidaire.net/equipe/francoise-david/.

Radio-Canada (2011), « La famille David ».
https://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2010/12/22/001-fratrie-david.shtml.

Radio-Canada (2014), « Qui est Françoise David? ».
http://ici.radio-canada.ca/sujet/elections-quebec-2014/2014/03/04/001-francoise-david-qs-biographie.shtml.

Université de Sherbrooke (2014), « Bilan du siècle : Françoise David ».
http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/biographies/250.html.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *